Va sur BLOGGER. Voilà les codes | utilisateur = blackblog03@gmail.com | le mot de passe = black021268 | et blog le Meilleur du Pire et Vice-Versace.

ARCHIVES

26.12.10

un message de mon premier blog FEU "le squat des branleurs"






En rangeant mon delbor ce midi... je suis tombé sur cette page volante...
Qui a écrit çà ? p'tain je sais plus si c'est moi! en tout cas ça sent bon mon premier blog

avec...



je crois que c'est Lennen aka...

dis moi Dude...

TH


Encore une giclée/Forum de déglutition. Pour être poli on appellera ça "chantier ouvert au public". Mais eux s’abstiennent bien de l’être alors pourquoi minauder. Il se trouve qu’un invraisemblable ramassis de dégénérés a trouvé refuge dans les clusters insalubres d’un serveur qui mériterait bien une inspection du service d’hygiène. Initié par un baron du foutage de gueule médiatique et parisien, THTH, le "Squat des Branleurs" mérite bien tout le mépris qu’on réserve à ses occupants. Culturellement coincé (pour ne pas dire sédentarisé ) entre "l’île aux enfants", "le cercle de minuit" et les superstars du catch, le squat sert de QG au côté obscur de la culture française jeune et contemporaine. Couverts par l’anonymat garantie de pseudos sibyllins, ce cercle d’activistes (journalistes, musiciens, écrivains, parasites mondains…) emploie une énergie insensée à « un relâchement intellectuel proche du pet de l’esprit ». Les femmes y sont constamment rabaissées à leurs fonctions reproductives. Les jeux vidéos et la culture cyber y font figure d’unique religion. Le vol est érigé en moyen de subsistance légitime. Et l’insulte prend la fonction de politesse d’usage le plus souvent accompagné d’un laïus grossier et virulent sur l’état du monde et de celui de son auteur. Diffamation, violence verbale constante, misogynie non feinte, incitation à la haine culturelle et politique, au vol, atteinte à la dignité humaine, le squat représente de façon spectaculaire ce qu’une élite culturelle (vrai-faux hoax : parmi les « branleurs », un best- seller de la prestigieuse maison Gallimard et un chercheur du CNRS reconnu de la communauté scientifique) peut produire de plus bas, exception faite de ses résidus excrémentiels. En attendant qu’une législation cohérente se mette en place (que fait le CSA ?), On ne saurait trop recommander au cyber-passant de changer de trottoir en attendant que l’immeuble soit enfin rasé. Les incurables de la curiosité malsaine pourront toujours manifester leur dégoût et prévenir les autres après une visite éclair : Claire Dellage
http://www.webzinemaker.com/admi/exec/print.php3?ident=notsobad&rubr=3&id=15330





eXTReMe Tracker